Sur notre boutique en ligne, la livraison 🚚 est offerte en France métropolitaine à partir de 55,00 € d'achats.

Votre panier

Votre panier est vide.

Sélectionner une page

Passez commande et recevez des échantillons de nos futurs biscuits anti-gaspi apéritifs !

Le devenir des déchets organiques

2 janvier 2021 – Infos durables

Après avoir parlé des déchets recyclables, nous allons parler des déchets organiques. Il est très important, avant de vouloir réduire ses ordures et la quantité de déchets produits, de mieux comprendre le cycle de vie de ces déchets. Nous, citoyen(ne)s, produisons 3 types de déchets :  les déchets organiques ; les déchets recyclables ; les […]

Après avoir parlé des déchets recyclables, nous allons parler des déchets organiques. Il est très important, avant de vouloir réduire ses ordures et la quantité de déchets produits, de mieux comprendre le cycle de vie de ces déchets.

Nous, citoyen(ne)s, produisons 3 types de déchets : 

  • les déchets organiques ;
  • les déchets recyclables ;
  • les déchets ménagers.

Aujourd’hui, nous voulions vous parler plus particulièrement des déchets organiques qui sont de 2 types :

  • les déchets verts : déchets de jardin ;
  • les biodéchets : déchets alimentaires de cuisine.

Les déchets verts

Nous produisons des déchets verts en taillant notre haie ou en tondant notre gazon par exemple. Ces déchets verts peuvent être amenés en déchèterie près de chez nous et mis dans le bac spécifique aux déchets verts. Vous vous en doutez, les flux et besoins en ce qui concerne la gestion de ces déchets sont saisonniers. D’ailleurs, certaines métropoles, comme celle d’Orléans, ont mis en place différentes mesures pour faciliter le tri pour répondre au fort besoin de ses citoyens.

Plus précisément, les déchets verts sont rassemblés en déchèterie et ensuite envoyés vers les plateformes de compostage. Sur ces sites, les déchets sont broyés puis transformés en compost. Ensuite, des agents gèrent les flux et l’évolution du compost pour produire un compost de qualité. Enfin, des particuliers ou des services d’espaces verts peuvent récupérer ce compost.

Pour profiter de ce compost de bonne qualité, il nous suffit de nous renseigner auprès de notre collectivité (métropole, communauté de communes, agglomération, etc) pour connaître l’emplacement, les horaires d’ouverture et les conditions d’accès aux plateformes de compostage.

Les biodéchets

Il faut savoir que les déchets alimentaires et autres déchets naturels biodégradables constituent les biodéchets. Ces derniers représentent un tiers des poubelles des Français, une fraction trop importante. Lorsqu’on met ces biodéchets aux ordures ménagères, ils finissent enfouis ou incinérés. En plus, lors de ces traitements, les biodéchets se dégradent et libèrent des gaz à effet de serre (méthane), ce qui contribue au réchauffement climatique. Il est donc souhaitable, même nécessaire, de valoriser autrement cette ressource. Comment ? Par un geste simple et inné, en redonnant à la terre ce qui appartient à la terre.

Le premier moyen d’action pour diminuer ce chiffre est de limiter le gaspillage alimentaire.

Ensuite, on peut valoriser ce qui finit tout de même par être jeté en compostant ou méthanisant les biodéchets.

Le compostage de proximité

Nous pouvons composter nos déchets de cuisine ou restes alimentaires à la maison dans différents types de composteurs qui permettent d’obtenir un compost, utilisable au jardin pour enrichir les sols :

  • composteurs individuels de jardin ;
  • lombricomposteurs ;
  • composteurs partagés.

Les collectivités proposent souvent des prix attractifs voire une gratuité des composteurs pour les particuliers. Certaines collectivités proposent même des solutions plus insolites (adoption de poules, un animal de compagnie qui permet de limiter les restes alimentaires). A nous de nous renseigner auprès de notre collectivité. Et pour aller encore plus loin,  il est possible de passer des formations diplômantes pour devenir maître ou guide composteurs. Retrouvez plus d’informations sur le site de l’ADEME.

la-méthanisation-recycler-biodéchets
@CountryPixel

La méthanisation

La méthanisation est une technologie qui permet de dégrader de la matière organique en conditions contrôlées. On peut ensuite récupérer :

  • le biogaz issu de la dégradation, que l’on valorise en électricité et en chaleur ;
  • le digestat, reste de matière organique digérée, qui peut être épandue sur les champs pour apporter un amendement organique.

La méthanisation est souvent utilisée à plus grande échelle pour valoriser le lisier et les déjections des animaux d’élevage. Elle reste donc une issue possible et des tests sont réalisés pour valoriser des gaspillages issus de l’industrie alimentaire par exemple.

biodéchets-trier-ses-poubelles
@SMICTOM Alsace centrale

Le tri des biodéchets à la source

Face à ces problématiques, la loi prévoit que tous les particuliers disposent d’une solution pratique de tri à la source de leurs biodéchets avant 2025 

Afin de valoriser les biodéchets de celles et ceux qui ne peuvent pas composter, les collectivité doivent mettre en place une collecte spécifique, dans les années à venir. Le but ? Eviter que ces biodéchets finissent en décharge. C’est déjà le cas dans certaines villes européennes comme Barcelone ou en Angleterre. En France, des tests sont en cours pour définir le meilleur moyen de mettre en place ce tri.

Par ailleurs, certaines associations ou communes n’ont pas attendu et se lance déjà dans la collecte des biodéchets. C’est par exemple le cas de la Tricyclerie à Nantes, qui collectait initialement les biodéchets des restaurateurs à vélo pour produire du compost et se lance désormais dans la collecte des biodéchets des particuliers ! C’est aussi le cas du Centre Alsace, qui grâce au SMICTOM, peut trier ses biodéchets !

Et vous ?

Pensez-vous à amener vos déchets verts en déchetterie ?

Compostez-vous vos déchets de cuisine ?

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Découvrez nos autres contenus engagés et engageants

nos astuces, recettes, conseils, infos et initiatives écolo

5 recettes anti-gaspi salées avec du pain rassis

Le pain rassis ou pain invendu, c'est un peu la raison de l'existence d'In Extremis. C'est en se rendant compte que 14% du gaspillage alimentaire est du pain que nous avons créé In Extremis. Un produit qui fait toute notre réputation, à...

7 astuces pour consommer des fruits et légumes sans se ruiner

7 astuces pour consommer des fruits et légumes sans se ruiner

Les bienfaits des ingrédients de nos biscuits

Comme vous le savez, votre santé et celle de la planète sont au cœur de notre démarche. C’est pourquoi nous avons développé une première gamme de biscuits qui vous apportent les bons nutriments, notamment au petit déjeuner ou comme encas entre...

5 objets réutilisables à adopter dans la cuisine

Chaque français.e produit environ 4,6 tonnes de déchets chaque année (ADEME, 2016). Au quotidien, nous utilisons de nombreux objets à usage unique, notamment en cuisine. La bonne nouvelle, c'est qu'il existe aujourd'hui autant d'alternatives réutilisables, bien plus...

Quoi mettre dans son assiette pour être en bonne santé ?

Quoi mettre dans son assiette pour être en bonne santé ?

4 recettes de bouillon anti-gaspi

Réussir de bons petits plats c'est aussi réussir ses bouillons ! Chez In Extremis nous avons vidé nos frigos et nos placards des bouillons tout préparés, en cubes, trop salés, avec une composition beaucoup trop longue et d'étranges ingrédients. Et on utilise quoi pour...

20 astuces anti-gaspi pour réutiliser ses citrons

Il n'est pas rare que les recettes de cuisine nécessitent qu'une moitié de citron... Résultat, on se retrouve avec l'autre moitié de citron, au fond du frigo, sans savoir quoi en faire. Que ce soit sa chair ou son écorce, le citron possède de nombreux bienfaits. Il...

Les bonnes pratiques d’hygiène à la maison

Aujourd'hui nous nous sommes dit qu'il était important de vous parler des bonnes pratiques d'hygiène. Savez-vous qu'en France, en 2019, plus de 15 000 personnes ont eu une intoxication alimentaire déclarée. Ces chiffres ne prennent évidemment pas en compte toutes...

12 façons de réutiliser ses coquilles d’oeufs

Le saviez-vous ? Chaque année, chaque Français mange environ 230 oeufs. Si on y réfléchit, on se rend compte qu'autant de coquilles d'oeufs se retrouvent donc dans nos poubelles. Une quantité de déchets qui pourrait être évitée ! Les coquilles d'oeufs...

Fruits trop mûrs ou abîmés, comment les réutiliser ?

Vous avez des fruits trop mûrs ou abîmés qui trainent chez vous ? Ne les jetez pas ! Il existe une multitude d'astuces pour utiliser ces fruits de façon originale ! C'est l'heure de ravir vos papilles ou alors de faire du bien à votre peau grâce à vos fruits ! ...