L'entreprise alimentaire engagée dans la lutte contre le gaspillage alimentaire en France

Votre panier

Votre panier est vide.

Sélectionner une page

Notre démarche

Nous revalorisons les pertes et gaspillages répondant à nos trois critères de sélection.

Avec In Extremis, nous nous sommes engagés dans la lutte contre le gaspillage alimentaire. Pour autant, nous ne souhaitions pas faire l’impasse sur la qualité et l’origine de nos ingrédients (pertes et gaspillages compris).

Nos trois critères de sélection

Clean-Label

Nous sélectionnons des pertes alimentaires sans additifs et sans conservateurs. Notre objectif : éviter le gaspillage de produits et aliments de qualité, affichant une composition la plus simple et brute possible.

Clean-Label

une composition la plus brute et naturelle possible.

Origine

Nous sélectionnons des ingrédients français au maximum, européens lorsque cela ne peut pas être possible et dans le cas échéant, nous nous tournons vers
des ingrédients issus du Commerce Équitable.

Origine

des ingrédients cultivés le plus localement possible.

Agriculture durable

Nous encourageons une agriculture plus durable en soutenant les producteurs qui favorisent les pratiques vertueuses (l’agro-écologie ou encore l’agriculture biologique) et s’assurent de la qualité nutritionnelle et des conditions de culture de nos ingrédients.

Agriculture durable

un respect des sols et des hommes.

Les pertes et gaspillages que nous revalorisons

Le pain invendu

11% du pain produit aujourd’hui en France est gaspillé. Il est l’un des produits les plus consommés. Nous en consommons en moyenne 47 kgs chacun par an, ce qui représente 33 200 tonnes de pain gaspillés chaque année.

Nous récupérons le pain invendu d’une boulangerie en région Pays de Loire. Un pain sans additifs composé uniquement de farine, eau, sel et levure.

Le pain invendu


le pain invendu pour cause de défauts d’apparence.

Le son de blé

⅕ du grain de blé tendre est perdu lors de la fabrication de la farine ; le son de blé en fait partie.
Il s’agit de l’enveloppe du grain. Pourtant riche en fibres et en protéines, seulement 1% du son de blé est (re)valorisé en alimentation humaine aujourd’hui.

Nous récupérons le son de blé auprès d’agriculteurs bretons.

Le son de blé

l’enveloppe du grain de blé, retirée lors de la fabrication de la farine.

Les cerneaux de noix déclassés

Les cerneaux de noix de noix invalides sont des cerneaux de noix écornés ou cassés (¼ ou ⅛ du cerneau). Les cerneaux de noix arlequins sont des cerneaux de noix déclassés à cause de leur couleur plus foncée que d’ordinaire.

Nous récupérons les cerneaux de noix invalides et cerneaux de noix arlequins déclassés auprès d’un producteur des Hautes Alpes.

Les cerneaux de noix déclassés

les cerneaux de noix cassés ou présentant des défauts d’apparence.

Nous avons l’ambition d’agrandir cette liste et revaloriser davantage de pertes et gaspillages.